Métiers de la BD : les coloristes 15 avril 2024 au 28 avril 2024

Exposition

Pourtant si fondamental au plaisir de la lecture d’une bande dessinée, le métier de coloriste est, aujourd’hui encore, méconnu dans l’espace francophone. Longtemps attribuée aux femmes des dessinateurs, la couleur était une activité domestique dans les années 1950-1970. Les femmes de l’entourage des dessinateurs prenaient en charge ces tâches, alors perçues comme annexes et qui restaient anonymes. Si aujourd’hui, les coloristes ont commencé à être crédité·es, leur reconnaissance est encore loin d’être acquise. Aucun prix spécifique ne leur est décerné dans les festivals et une incertitude juridique sur la nature de leur travail demeure.

Cette méconnaissance cache l’émergence d’une véritable sensibilité à la « couleur d’auteur·rices», notamment la couleur directe. 

Avec l’ouverture d’un nouveau cycle consacré aux métiers de la bande dessinée, BDFIL participe au processus de revalorisation de l’ensemble de la chaine créative de la bande dessinée et commence par les coloristes, dont le contexte de production est détaillé dans l’exposition. Au cœur de l’exposition, une commande inédite : sur la base d’une même dessin, 6 coloristes de renom déploient leur créativité en proposant chacun·e une interprétation en couleur d’une œuvre originale. 

Commissariat

Irène Leroy Ladurie et Sylvain Lesage

Scénographie

Elena Esen

Lieu

  • La Rasude (Pl. de la Gare 1, 1003 Lausanne)

Infos pratiques

  • Entrées gratuites les vendredis

  • Entrées payantes les samedis et dimanches

  • Ouverture des expositions de 10h à 18h

Autres activités